Aïssam Aït-Yahya

Afficher tous les 6 résultats

Principalement diplômé en Histoire et en Droit. Aïssam Ait Yahya opte à l’université pour le double cursus annuel en Deug, Histoire et Droit, en Licence Histoire-Droit et Relation internationale et en Licence Histoire-Economie. Il suit les cours en Maîtrise (orientant vers un double Master) dans l’UFR dirigé alors par le géopoliticien Pascal Boniface.

Parallèlement il valide des modules externe en anthropologie et philosophie. Son projet de thèse concernant un sujet d’Histoire des Idées ne trouvant pas de directeur, il le remplace par une année supplémentaire validant un DEA en Économie politique. Après six années d’étude et deux universités, sans possibilité d’accéder en thèse, AAY s’engage à l’IUFM pour la formation d’enseignant Histoire et Géographie, tout en enseignant Droit dans le Secondaire et Droit-Culture générale dans le troisième cycle (BTS).

Pendant les premières années, il cumule l’enseignement Histoire/Droit au sein de deux Académies distinctes, avant de se consacrer exclusivement à l’enseignement de l’Histoire, d’abord Lettre-Histoires puis Histoire-Géographie par un poste temps plein. Il quitte définitivement la fonction publique et l’Éducation Nationale pour poursuivre l’enseignement dans une institution privée.

Suite à sa rencontre avec le fondateur des Éditions Nawa, il décide de publier les ébauches de son ancien projet de thèse : publié en 2011 sous le titre de “De l’idéologie islamique française”. AYY y dénonçait la compromission des grands courants de l’Islam avec les politiques intégrationnistes et a méthodiquement déconstruit le concept de Modernité en Occident. Devant le grand succès de cet ouvrage destiné n’être que le premier et dernier, et dont AYY voulait qu’il soit le viatique du musulman français du 21éme siècle, et par delà, l’arme intellectuelle des musulmans en Occident, AAY a poursuivi sa réflexion sur l’épistémologie islamique avec un livre sur la réforme du savoir religieux en (2012) (“Fiqh al-Waqi, le savoir profane au service du savoir religieux”).

Ses trois derniers ouvrages “Histoire et Islam” (2013), ainsi que “Les origines chrétiennes d’une laïcité musulmane” (2013), préfacé par le Cheikh Bachir Aissam Al Marrakchi et “Théologie du complotisme musulman” (2014), font de la science historique le point de départ d’une analyse théologique et politique. Restant toujours lié aux enjeux contemporains de l’Islam, il poursuit par un précis d’histoire sur la da’wa Nejdite ”Texte et contexte du wahhabisme” (2015) afin de comprendre les origines historiques de certaines dérives dans le mouvement islamique.

Ayant acquis par sa formation connaissance et savoir dans plusieurs sciences humaines, ces œuvres originales sont toujours des synthèses pluridisciplinaires en visant une problématique par plusieurs angles. Ainsi chacun de ses ouvrages commencent ou finissent par un sujet dont les filiations ont été souvent déjà soulever ailleurs.

Aïssam Aït-Yahya est aussi un écrivain, qui représente une nouvelle génération de musulmans français, à la fois identitaires et décomplexés. Sa double culture et sa double érudition (occidentale et islamique) lui permettent de développer une lecture critique du monde contemporain puisant aussi bien dans la Foi que dans la Raison.

Ces œuvres qui posent des réflexions et analyses, à la fois fermes et profondes, deviennent de plus en plus incontournables dans le monde francophone et bouscule toujours un peu plus l’islamologie universitaire. En cherchant à former une génération de musulman idéologiquement formé et consciente, AYY est considéré comme un auteur à lire même par beaucoup de ces détracteurs.

Ajouter au panier
5.00 sur 5
22.00€ 19.00€