Jérusalem, capitale de l’entité sioniste : Et alors ?

[…]

Jérusalem capitale de l’entité sioniste : Et alors ?
Le cœur de la oumma est mort

Jérusalem capitale israélienne, qu’est ce que cela peut changer ? Nous vivons, nous, nos pères, et nos grands-parents, avec ce scandale permanent depuis 1948 qu’est Israël. L’occupation coloniale d’une terre musulmane. Et depuis plus de 60 ans, l’entité a grandie, s’est renforcée.

Le fait accompli, la politique du plus fort, le pragmatisme et la fatalité ont achevé de faire le reste. Les gesticulations théâtrales et les déclarations de principe de nos tyrans dans le monde arabe sont de la poudre aux yeux, et de pure forme. Depuis quand se soucient-ils de la Palestine ou du dine ?

La seule chose qui leur fait peur – et qui explique pourquoi il avait demandé à leur Sultan Trump de faire comme ses prédécesseurs (repousser la déclaration de transfert de capitale) – c’est la réaction des populations, traditionnellement soucieuse de ce problème et ancré dans la conscience arabe.

C’est de cela qu’ils ont peur : que cela fasse réagir les foules arabo-musulmanes et que celles-ci les considèrent comme ce qu’ils sont; des faibles, lâches, des pantins, des traîtres et des responsables. Jérusalem ? La Palestine? S’ils savaient qu’il n’y avait rien à craindre pour leur image et leur pouvoir, cela fait longtemps qu’ils auraient demandé aux israéliens et aux USA d’en finir au plus vite.

D’ailleurs, on a appris il y a quelques semaines avant la déclaration de Trump, que MBS avait personnellement demandé à Mahmoud Abbas d’abandonner l’idée de faire Jérusalem une capitale palestinienne ! Le temps et l’histoire finiront le travail : comme l’entièreté de la Palestine musulmane devenue Juive et israélienne, le temps viendra où le monde reconnaîtra ce que les USA reconnaissent.

Et j’entends ici et là les langues vicieuses issues de cœurs (très) malades qui osent encore vomir de pseudo- arguments visant à défendre l’indéfendable. 

{Nous avons fait descendre vers toi le Livre avec la vérité, pour que tu juges entre les gens, selon ce qu’Allah t’a appris. Et ne te fais pas l’avocat des traîtres} S4-V105

L’état de leurs consciences est proche du néant absolu, le cancer de la haine sectaire ayant détruit tous les neurones sains de l’islam en eux. « Le prophète -SallaLah alayhi wa salam- avait abandonné la Mecque aux mouchrikines pour la reprendre quelques années plus tard » nous disent-ils.

Admettons la validité de l’argument un instant : mais où est donc dans ce cas notre état de Médine ? Où se trouve notre base à partir de laquelle se lancent les expéditions de reconquête ? Où est cette forteresse dans laquelle sont et seront formés des hommes prêts à se lancer à la conquête d’un empire fondant une civilisation incomparable ? Quel est cet état vers lequel nous devons nous retourner et émigrer en masse avec les palestiniens (??).

Indiquez-le nous, et nous vous suivrons en abandonnant chaque parcelle du bilad al islam aux mouchrikines (sans parler de nous autres ici en Occident) Absurdité totale du pharisianisme ! Le Prophète n’a laissé la Mecque qu’une fois la voie ouverte pour Médine, une fois qu’une base solide s’y était établie (al ansar) et une fois qu’il s’était assuré le leadership dans la direction de la cité. Quelle ignorance, quelle bassesse, d’oser encore agiter sa langue putride. 

De plus, si certains comme le cheikh al Albani, avaient demandé aux palestiniens de partir d’Israël :

1/ c’est qu’il vivait à l’époque où les arabes avaient tenté par 4 fois de faire la guerre à l’entité juive, et c’est qu’il avait en tête la khotba du roi Faycal qui disait qu’il était prêt à mourir en faisant le jihad pour Al Qods[1].

2/ Dés 1990, le Cheikh Al Albani a démontré publiquement qu’il n’était pas dupe de la réalité politique saoudienne, alors que dire s’il voyait et entendait l’actuel Salman et son fils ?

3/ De plus, les faits ont montré que cet avis du cheikh qui voulait reproduire à 100 % le geste prophétique est hors contexte, impertinent et même irréalisable : aucun pays arabe n’aurait jamais accepté sur son sol des millions de palestiniens (il suffit de voir leurs situations catastrophiques dans les camps du Liban et de se rappeler le massacre des camps palestiniens par l’armée jordanienne en 1970).

4/ De plus, erreur de jugement à long terme, on remarque aujourd’hui que la bombe démographique est la seule arme mathématique que les palestiniens disposent en Palestine occupée pour faire face à Israël. (Dernière de leurs armes, puisque le Hamas est une organisation terroriste, et que même manifester contre Israël est interdit ! A ce propos que dire de la fatwa du cheikh Ibn Baz légitimant les explosions de bus israéliens ?)

5/ Finalement, cette fatwa du cheikh était motivée par la crainte pour l’islam des palestiniens vivant sous domination juive. Or force est de constater que les maghrébins sont plus en danger chez eux, que les palestiniens ; l’athéisme, l’évangélisation et la zandaqa font plus de ravage au Maghreb qu’en Palestine occupée.

Quand au cheikh Ibn Baz : il n’a jamais réalisé de fatwa sur la reconnaissance d’Israël ou sur le fait de céder al Qods, celles-ci ne faisaient référence qu’à des traités de paix provisoire, ce qui démontre bien l’état de guerre permanent ! D’ailleurs, si on jette un coup d’œil sur toutes ses fatawas concernant ce sujet, il est évident qu’elles seront considérées comme cet extrémisme justement à combattre selon MBS. 

Que de mensonges et de manipulations pour tenter, comme d’habitude, de justifier l’injustifiable, user de pseudo preuves pour couvrir le fait qu’aujourd’hui, le projet de paix est total entre Israël et l’Arabie. Comme toujours, les ignorants nous demande bêtement de suivre des pseudo-solutions, qui en réalité nous mèneraient tout droit à la catastrophe généralisée, vers l’abdication totale, sans possibilité de retour.

Si nous écoutions, ces pharisiens de la oumma qui portent les livres de science comme des ânes portent leurs charges, nous nous retrouverions à la fin sans aucun avantage et en cumulant par contre tout les inconvénients ! Abandonner, reculer, se taire, sans aucune garantie. Et si nous voulons la victoire, il faut tout simplement suivre le ”tawhid” de Trump et la nouvelle ”salafiya” des sionistes arabes.

Or si cette décision de transférer l’ambassade US à Jérusalem a été prise cette semaine, ce n’est pas anodin, vu l’état du monde arabo-musulman plus faible et plus servile que jamais, l’absence de réaction et de protestation, le coma de la oumma : ce sont des causes largement suffisantes expliquant que Trump fait ce que les autres présidents n’avaient pas osé faire. Et qui réagit avec vigueur ? L’Arabie ou la Bolivie ?

Pourtant nos bon rois et présidents peuvent souffler et respirer, soyez tranquille, la déclaration de Trump n’aura sûrement pas beaucoup d’impact sur la population. Depuis 2002, l’Arabie avait déjà vendu définitivement la Palestine en proposant un plan de paix global avec Israël, les EAU n’ont jamais su où se trouvait la Palestine, l’Égypte est prête à bombarder Gaza elle-même, la Jordanie est historiquement la petite cour d’Israël…

Finalement, qui sont les plus méprisants ? Les américains et les israéliens qui défendent leurs intérêts ? Les Tyrans arabes qui ont, ici-bas, ce qu’ils adorent le plus : pouvoir et argent ? Ou bien tout ceux qui nous prêchent un dine léthargique avec un dogme soporifique, faisant en sorte que le cœur de la oumma s’éteigne petit à petit, qu’elle accepte l’inacceptable sans broncher et qu’elle ne réagit plus à rien… sauf à savoir si son équipe est qualifié pour le mondial.

Peu sont ceux, sur ce sujet, qui ne semblent déjà pas reconnaître l’entité juive, dénommé Israël, sur le bilad al islam ! C’est comme si plus personne n’ose dire l’évidence de toujours, certains évoquent ”les territoires occupées” ? D’autres évoquent même les ”colonies en Cisjordanie” ! Preuve qu’ils sont en voie d’acceptation, de normalisation et de reconnaissance de l’entité juive sioniste sur le bilad al islam.

Alors qu’Israël est déjà en soi une colonie géante sur le corps mort-vivant du Dar al Islam : ceci est une vérité historique immuable, claire, nette et tranchante. Ni la déclaration de Balfour, ni Sykes-Picot, ni la proclamation de 48, ni la reconnaissance de l’ONU, ou des USA, n’y changeront rien.

La Palestine fait partie du bilad Cham, lui même partie du Dar-al-islam. La Géographie rejoint l’Histoire, et l’Histoire fonde la vérité. En une année, en cette fin d’année 2017, mesurons un peu les immenses avancées de nos ennemis qui ont mis en place une entreprise mondiale de destruction de l’esprit du musulman, regardons derrières nous et voyons tout ce qui s’est mis en place partout dans le monde, les politiques, les décisions prises.

A chaque faits et événements, les choses sont toujours un peu plus claires que la fois précédente mais ce qui est tragique, et même ce qui fait véritablement peur, c’est que plus les choses sont claires et évidentes, plus la oumma a tout clé en main pour comprendre la situation – de manière profonde et réelle – plus elle sombre et plus elle est résignée.

Nos cœurs sont malades : heureux sont ceux qui le savent et qui s’acharnent à combattre la maladie.

 

Aïssam Ait-Yahya


[1] https://www.youtube.com/watch?v=I-JTty4aJ1Q

Commandez l’ouvrage :

Ideologie



Recevez nos derniers articles directement sur votre boite mail :


Laisser un commentaire

*