Le danger de l’occultisme dans le cheminement du musulman

[…]

Question :

Salam aleikoum akhi l’karim, je me présente à toi comme un très modeste musulman qui cherche à comprendre dans quel monde nous vivons et bien évidemment à me rapprocher du message originel du prophète Mohammed que la paix et la bénédiction soient sur lui.

Je t’écris ce message pour une seul raison, c’est qu’a mon humble avis, il te manque une information très essentielle dans tes recherches : c’est le rôle important de la kabbale dans ce monde géopolitique et spirituel et c’est pas moi qui fait ce constat mais je te renvoie vers les différents travaux de Pierre Hillard et Youssef hindi qui ont démystifiés la kabbale et seul Dieu est savant.

Barakallah oufik pour tout ces efforts que tu emploies pour la communauté. Fraternellement

Réponse de l’auteur Aïssam Aït-Yahya :

Wa ‘aleykom oussalam wa rahmatoulah wa barakatouh wa Barakallahoufik pour ton message.

Je voudrais que tu lises (ou relises) ”Théologie du complotisme musulman” et que tu médites profondément dessus. Tu comprendras pourquoi la vision ”complotiste” du monde -sans nier qu’il existe des complots- n’est pas ma tasse de thé, contrairement à ceux que tu as cité, tous plus ou moins issus de la galaxie Soral ou promotionnés par elle et qui sont finalement pro-iraniens, pro-Bachar al Assad, pro-Poutine, pro-Trump et pro-nationalistes arabes en défendant bec et ongles les États-nations du monde musulman et leurs idéologies, tous créés par le colonisateur.

Je pense que tout ce genre de sujets (franc-maçonnerie, illuminatis, kabbale, satanisme) sont des agrégats d’épiphénomènes politico-sociaux qui ont historiquement existé (et existent encore) mais auxquels la plupart des jeunes, sans culture réelle et profonde, ni méthodologie d’analyse sérieuse, accordent une trop grande importance politique en fantasmant sur leurs rôles et leurs impacts réels.

Ces jeunes musulmans ont remplacé ou compris la foi en Islam comme avoir foi dans le mysticisme. Pour eux, être musulman et croire en Allah, c’est avant tout croire et se focaliser sur les ”forces du mal”. Ils deviennent finalement passifs et inactifs, en traquant le complot sur internet et ils sont attirés par toute cette littérature très marginale; et pendant ce temps, quoi ? 

Et bien les vrais ennemis de l’islam sont eux des gens très rationnels, actifs et qui se donnent les moyens politiques d’arriver à leurs fins et ils se fichent complètement que les gens savent ce qu’est la kabbale ou qui fait partie de la hiérarchie franc-maçonne…

Ce que certains appellent par goût du mystique ”complot/kabbale”, moi je préfère la nommer plus simplement : politique rationnelle défendant des intérêts privés. De plus je remarque que la plupart de ces personnes sont en retard d’un siècle et sont coincés dans des combats d’arrière-garde :

Ce n’est pas maintenant qu’il faut lutter contre le ”complot” de la Franc-maçonnerie, mais c’était dans l’Angleterre de l’ère victorienne ou en France au 19éme siècle, sous le Second Empire et la IIIe république.

C’est à ce moment que la FM était réellement puissante et qu’elle a réalisé ses objectifs politiques en se cachant derrière certains partis/courants politiques. Ainsi que dans le monde musulman colonisé où pénétrait les loges maçonniques.

Aujourd’hui la Franc-maçonnerie ne représente souvent qu’une espèce de tradition humaniste folklorique qui ne résiste même plus à l’individualisme hédoniste et marchand de la mondialisation ultralibérale. Le FM de 2017 pense avant tout à ses comptes bancaires et son plan de carrière pour jouir d’une retraite dorée. Les grands idéaux humanistes, c’est déjà de l’histoire ancienne…

De même, c’était au début du 20éme siècle qu’il fallait combattre et dénoncer le ”complot” judéo-sioniste, car aujourd’hui c’est avec Israël et sa politique que l’on se retrouve, toléré et quasi reconnu par tout les états arabes. Rien n’est plus caché, tout est dit et fait devant les caméras.

Je pourrais multiplier les exemples, mais l’essentiel est qu’aujourd’hui, il existe des écrans de fumée idéologiquement perturbateurs et qui orientent très négativement les jeunes musulmans : il est là le vrai ”complot” et la vraie kabbale.

Dénoncez tant que vous voulez la ”kabbale juive et le crypto-satanisme du judaïsme moderne”, mais ne prenez pas de position politiquement concrète contre Israël et surtout les alliés d’Israël. Je me rappelle que l’un des Rothschild riait quand des jeunes américains lui demandaient s’il était à l’origine du NWO, sûr de lui-même et de son travail patiemment accompli lui et ses semblables…

Donc même si l’on accorde du crédit à tout ce délire complotiste, on devrait comprendre finalement à quoi cela sert de savoir qui réalise quoi dans l’ombre, quand les grands de ce monde sont si puissants qu’ils ne craignent même plus qu’on les ”dévoile” ?

Tout cet engouement autour de tels sujets est en fait un élément perturbateur qui attire les foules car elles jouent sur leurs peurs de l’inconnu, de la figure du méchant tapi dans l’ombre qui exécute leur kabbale…

Et quand on regarde le degré de savoir, de foi, de connaissance, la maturité politique de ces gens, dans leurs positionnements, on se rend compte qu’ils soutiennent en fait les forces les plus hostiles à la religion.

Personnellement, je travaille sur l’histoire et la politique en lien avec la théologie musulmane. C’est à dire que je travaille sur le monde du réel et du concret, des faits, et non celui de l’irrationnel, du mystique, des complots secrets et cachés…

Que certains écrivent sur l’histoire de la kabbale comme on a écrit sur l’histoire (réelle) de la franc-maçonnerie, très bien ! Cela peut être intéressant, mais ensuite ? Faire de cela le prisme de toute l’histoire politique de l’humanité, là il y a pour moi un problème d’ordre ”psychologique”.

De plus, faire de cela l’ABC de la géopolitique mondiale montre vraiment qu’on le ne se trouve plus dans une posture ”scientifique” et objective mais dans une espèce de croyance et de délire populaire.

La géopolitique est une somme de facteurs innombrables, de paramètres parfois très simples et banals à comprendre et parfois très complexes, le tout qui subit des lois et des influences contradictoires. Tout cela rend les événements improbabilisables, seulement prévisibles, et encore, car parfois les événements les plus importants ne déclenchent aucune réaction, alors que d’autres qui paraissaient ridicules peuvent avoir des conséquences insoupçonnées !

Ce sont l’ensemble de ces déterminants politiques et sociaux qui échappent aux complotistes, et dès qu’un événement surgit, c’est forcément le résultat d’une action humaine savamment planifiée. Or personne, ni organisation, ni groupe, ni système, n’est capable d’orienter l’avenir de manière programmée selon un plan exactement préétabli, chacun essaie d’influencer le cours des événements pour maximiser ses intérêts : c’est ce qu’on appelle communément la ”politique”.

Croire le contraire, c’est accorder des pouvoirs surhumains en totale contradiction avec la croyance islamique. C’est pour cette raison que je ne pense pas que la mystique juive, que l’on nomme kabbale, a une influence majeure sur la politique mondiale.

Par contre, par des études objectives, on peut parfaitement essayer de mesurer la sur-représentation des juifs à certains postes-clés (?) à l’échelle nationale de tel ou tel pays, ou démontrer les liens organiques entre telle ou telle personnalité ou organisation avec Israël, ou bien mesurer l’influence politique de la théologie juive ultra-orthodoxe et de ces diverses traditions (hassidisme, loubavitch, sionisme religieux) dans l’extrémisme raciste de la Droite et l’extrême droite israélienne qui elle-même développe des liens avec les mouvements droitiers du monde occidental, et qui eux-mêmes – grâce au système médiatico-démocratique- peuvent influencer les politiques gouvernementales.

Mais encore une fois : aucun complot, aucune mystique, c’est le simple jeu du rapport de force dans le monde réel de la politique et de ces luttes d’influences. Ceux qui sont attirés par ce type de démarche sont généralement les mêmes que ceux qui commencent à entrer dans le din via ”le monde des djinns”, de la sorcellerie et la Roqya… Ils tombent malades, subissent des échecs ou des difficultés ? 

C’est forcément un cas de possession ou de mauvais œil, alors qu’il suffirait d’aller voir le médecin ou de se remettre en question, mais c’est tellement mieux de mettre ça sur le dos des ”forces occultes” : déni de responsabilité et projection de son incompétence sont souvent les ressorts de cette logique.

Wa Allahou a’lam !
Fi amanillah.


Consultez l’ouvrage :

Ideologie



Recevez nos derniers articles directement sur votre boite mail :


Laisser un commentaire

*